Le calvaire de l'addition est terminé : voici PayMyTable

PUBLIÉ
|  COMMENTAIRES
PayMyTable-cover.jpg

Nous vous avions parlé il y a quelques mois de Cover et Velocity, ces applications innovantes disponibles aux Etats-Unis et en Angleterre, qui permettent aux clients de payer l'addition sans avoir à la demander au serveur.

Les clients français peuvent désormais payer seuls leur repas avec PayMyTable, solution d'une nouvelle startup française au nom éponyme aidée de Microsoft Ventures, qui équipe déjà une dizaine de restaurants.

Un problème vieux comme la restauration

L'attente au moment de l'addition génère toujours énormément de frustration côté client et côté serveur. Tout d'abord, pour le service, apporter l'addition est toujours un moment inconfortable et une étape sans valeur ajoutée. Pour le client, attendre une fois que l'on a terminé est long et pénible : attraper le serveur en train de courir (quelques astuces ici pour arrêter la course pendant le service), lui demander l'addition, attendre, voir lui rappeler que vous êtes pressés car vous devez retourner au bureau, sortir la carte bleue, attendre que le serveur revienne, attendre de nouveau que le serveur revienne avec la machine (qui n'a plus de papier ou n'a plus de réseau), attendre qu'il revienne éventuellement avec de la monnaie… bref on ne s'en sort plus.

Pour finir, le client ressort avec un petit bout papier qu'il aura a conserver pour ses notes de frais ou sa comptabilité… mais nous sommes en 2016 n'est-ce pas ?

Et si l'on pouvait juste s'assoir, apprécier et déjeuner puis partir quand bon nous semble, les problèmes « administratifs » mis de côté ?

Comment cela marche ?

  • Au bureau ou chez soi, les clients ont à leur disposition la liste des restaurants acceptant PayMyTable sur l'application installée sur leur téléphone mobile (Android ou iOS)
  • A son arrivée dans un restaurant, le client ré-ouvre PayMyTable : les restaurants environnants sont affichés et le client choisit le restaurant dans lequel il vient d'arriver (les restaurants trop éloignés de la position du client ne peuvent pas être sélectionnés)
  • Le serveur indique au client son numéro de table.
  • Le logiciel est connecté à la caisse du restaurant et l'addition se met à jour sur le mobile du client au fur et à mesure en temps réel.
  • Arrivé à la fin du repas, le client choisit de payer la totalité de la note ou de séparer la note entre ses amis (on évite ainsi le fameux sketch de Murielle Robin).
  • L'application incite ensuite le client à laisser un pourboire.
  • Le client choisit ensuite le moyen de paiement qu'il souhaite utiliser et le paiement s'effectue.
  • le montant est envoyé à PayMyTable qui valide la transaction
  • Une notification est envoyée automatiquement au système de caisse.
  • Le client reçoit ensuite une facture envoyée par email au format PDF (étape si importante que nous lui avons consacré un article)

Pour associer une table à un client, trois méthodes sont possibles, au choix selon votre convenance :

  • par le numéro de table qu'aura donné le serveur
  • par un QRCode à faire imprimer par la caisse
  • un mécanisme d'association où le client clique sur un bouton « checkin » sur l'application, le serveur va sur sa caisse et valide le client. Bien qu'un peu moins confortable, cette option permet une meilleur protection contre les « restos-baskets »

Côté finances, PayMyTable prend une commission sur la note, comparable à ce que prennent les autres systèmes d'encaissement (votre marge est préservée). Les montants collectés par PayMyTable sont virés chaque matin sur le compte bancaire du restaurant. Le serveur peut aussi connaitre au fur et à mesure les montants des pourboires et les ressortir en espèces de la caisse.

Pour suivre les opérations et être sûrs qu'une table est bien soldée quand le client se lève de table, plusieurs solutions :

  • sur la liste des règlements de la caisse, la table est marquée soldée
  • le plan de table change de couleur
  • le ticket de caisse doit s'être imprimé
  • si le serveur a une « télécommande » liée à sa caisse, la caisse enverra de toute façon une notification au serveur
  • le reçu est toujours disponible via la caisse

Les clients peuvent aussi envoyer une « note » (une appréciation) au restaurateur, celle-ci restant privée entre le client et le restaurant. En cas de mauvais commentaire, le restaurateur est immédiatement informé du désagrément du client et peut lui répondre immédiatement. Il est donc possible de ré-engager le client via une communication privée (et non publique comme sur les sites portails).

Liée à internet, l'application dispose d'un outil de suivi avec gestion clientèle, statistiques, historique des commandes client avec leur contenu, fréquence et récurrence des venues des clients, gestion de la fidélité. Par exemple, le restaurant peut envoyer des notifications directement sur les mobiles des clients pour leur proposer offres ou les informer de nouveaux produits et de changements.

L'application est prévue pour fonctionner sur des chaînes d'établissements. La gestion de la sécurité se fait par la création de plusieurs comptes utilisateurs avec des droits d'accès différents.

Une telle application ne peut fonctionner que connectée à la caisse. PayMyTable se connecte donc aux caisses Orchestra, Ikentoo, Cashpad, Zelty, Tiller Systems (dont nous vous avions parlé ici), TCPos, Casio et La Caisse Tactile (dont nous vous avions parlé ici aussi).

PayMyTable sur Google Play et Apple Store

Les avantages

Pour le client : pas d'attente, pas de frustration, évite les « embrouilles » de l'addition, permet de connaitre sa note à l'avance, recevoir par email les factures, partir comme il le souhaite, un vrai sentiment de liberté.

Pour le restaurant : consacrer le temps du personnel à des taches à meilleure valeur ajoutée que l'addition, évite le moment désagréable de l'addition, les mécanismes de paiement sont déportés sur le client, offrir plus de pourboires aux serveurs, un outil de gestion et de fidélisation client, attirer une nouvelle clientèle pressée au moment du déjeuner.

S'attaquer à un tel monument des habitudes de la restauration est un vrai déjà et le changement d'habitude ne se fera peut être pas sans mal, néanmoins, il y a fort à parier que ce type de tendance deviendra dans les prochaines années un vrai mouvement de fond. Autre point important, si l'immédiateté du paiement fait partie des atouts de la restauration « à emporter », voici une vraie solution pour la restauration assise pour réengager les déjeuners en zones d'affaires et reprendre des parts de marché.