La fidélisation solidaire par Give'n'Joy

PUBLIÉ
|  COMMENTAIRES
Givenjoy dons associations solidaire marketing

Give'n'Joy tente une approche différente de la fidélisation client basée sur les valeurs solidaires.

L'idée de Give'n'Joy nait en 2014 lorsque Chloé Gignet alors en École de Commerce, accompagnée de Pierre-Julien Delon, Maxime Meunier et David Jean, tentent de participer au concours ImagineCup de Microsoft pour son édition 2014. Une première idée de programme de partage social autour de la restauration y est présentée et gagne le prix « Citoyen du Monde » au mois d'avril.

« Nous ne sommes pas les seuls à croire » — se dira la jeune équipe qui enchaîne les concours et travaille depuis 2015 à temps plein sur ce concept inédit, Tristan Waechter ayant rejoint les rangs. Une application mobile et un site internet voient le jour en décembre dernier.

Stop aux plaisirs solitaires

Le principe est simple: à chaque fois qu'un client s'installe dans un restaurant partenaire, il a la possibilité, via l'application Give'n'Joy, de flasher un QRCode disponible dans le restaurant et donner un montant de leur choix à partir de 2€ pour qu'une personne plus démunie puisse elle aussi en profiter.

Ces sommes sont ajoutées à une cagnotte propre au restaurant. Dès que la cagnotte atteint le prix d'un repas normal dans l'établissement, les associations partenaires peuvent éditer un bon repas de la valeur d'un repas, valable dans ce restaurant. Le bon est ensuite donné à un bénéficiaire — à la discrétion de l'association — afin qu'il puisse à son tour profiter de la cuisine du restaurant pour ce montant.

Stop aux plaisirs solitaires, place aux plaisirs solidaires

Une « deal » marketing moderne

Dans un futur où les lendemains ne sont pas garantis, tout à chacun peut connaître des difficultés et devoir être confronté à se re-centrer sur ses besoins les plus essentiels (nourriture, logement, etc.). Le lien social souvent lié aux loisirs et sorties est souvent brisé. Un cercle vicieux s'installe.

Les bénéficiaires de ce type d'aide y voient un appel d'air bienvenu sans pour autant être stigmatisés. Les bons délivrés ont le même rôle et s'utilisent comme un voucher ou un ticket restaurant.

Côté restaurant, les coupons avec lesquels les bénéficiaires ont payé s'encaissent comme des tickets restaurants à déclarer sur le portail Click'n'Joy qui effectue un virement rapide au restaurant qui consent à une commission de 15%.

Jusqu'à ce qu'ils soient utilisés, les dons effectués sur la cagnotte du restaurant restent disponibles. Le restaurant n'a pas à s'engager sur quoi que ce soit d'autre (à part, bien sûr, encaisser les coupons).

A noter, Click'n'Joy ne prend pas d'argent sur les dons. Seul le restaurateur consent à une charge sur transaction pour assurer la gestion administrative. D'un point de vue strictement commercial, cette commission, sur un ticket à 15€, revient à peu au même prix qu'une réservation issue d'un portail classique. Elle apporte un public qualifié qui, plus tard, saura se transformer en client fidèle.

Autres avantages pour un restaurateur souhaitant participer au programme :

  • bénéficier d'une image solidaire
  • une mise en avant de l'établissement sur les réseaux sociaux et les associations partenaires
  • une mise en avant sur le portail du site internet et les applications mobiles
  • pas besoin d'engagement pour le restaurant

Côté marketing, le concept — inspiré des Cafés Suspendus — est en phase avec les attentes des générations Millenials/Y/Z concernées et impliquées dans de grandes causes mais qui ne renoncent pas pour autant a leur individualité.

Le projet est actuellement en route à Mulhouse en coordination avec les Services Sociaux de la ville de Mulhouse. Lancée il y a moins de quinze jours, Give'n'Joy vient de signer ses six premiers restaurants partenaires.