Euro2016: votre restaurant est-il prêt?

PUBLIÉ
|  COMMENTAIRES
euro-2016.jpg

Votre restaurant fait-il partie de ceux qui attireront de la clientèle grâce à l'Euro2016 ou de ceux qui en perdront car vous n'avez pas mis en place les équipements et une communication adaptée à l'évènement ?

Moment de convivialité et de partage pour de nombreux supporters, le moment est bientôt venu pour eux de décider si l'évènement se passera à la maison ou au bar, au café ou en restaurant. Évidemment, il s'agit d'équiper l'établissement pour faire face à l'affluence… mais surtout de créer l'affluence, car sans communication, personne ne mettra pied chez vous.

Équipement

Côté équipement, il est indispensable de souscrire auprès d'un fournisseur de diffusion agréé une offre professionnelle, même limitée dans le temps, pour la période de diffusion des matchs. Vous ne pouvez pas « brancher une box perso » et mettre un écran plat sans un minimum de respect des contraintes légales. Des services comme CanalPro peuvent vous aider. Ceci est d'autant plus important que si une panne ou un incident intervient, il faudra pouvoir réagir très vite car les clients passeront au bar ou au restaurant d'à côté si votre matériel et/ou la diffusion sont en rade.

Il est encore temps de contacter ces services. Par exemple, CanalPro, qui donne seul accès aux chaînes Canal+, bein SPORTS et Eurosport, etc. peut être installé clef en main, configuré dans la semaine. Une telle offre permet de déduire la TVA de votre facture box, d'avoir les pictogrammes attestant votre autorisation de rediffusion en lieu public, mettre les autocollants indispensables sur votre porte, diffuser sur de multiples écrans simultanément.

Toutes les informations nécessaires ici : http://www.canalpro.fr/lieux-publics

Pour les écrans ou projecteurs, de très nombreux installateurs pourront vous aider sur une location courte durée. Assurez vous surtout d'avoir au moins un cable HDMI de longueur suffisante en double : dans les établissements pas très adaptés, les connectiques quelquefois fragiles mal installées qui pourraient « pendouiller » peuvent causer des mauvaises surprises quand il ne le faut pas.

Il est nécéssaire de souligner que « L’installation d’un téléviseur nécessite au préalable d’obtenir l’autorisation de la Sacem car les programmes diffusés contiennent de nombreuses œuvres protégées par le droit d’auteur. ». A ce sujet, « La Sacem vous propose de souscrire au forfait spécial « Evénement Sportif 2016 » permettant l’installation temporaire d’un téléviseur sur une période de 30 jours. ». La Sacem a d'ailleurs proposé  20 % de réduction sur le forfait droits d'auteur (mais c'était jusqu'à hier… désolé du retard de cet article.)

Pour la Sacem, l'inscription est ici.

Pour finir sur les droits d'auteur, à voir sur le magazine Stratégies : la diffusion publique des matchs de l’Euro 2016, que la France organisera l’été prochain, sera gratuite pour les associations et les bars, mais payante pour les organisations visant plus de 300 spectateurs. Concrètement, l’UEFA ne réclamera pas de droit de diffusion pour les bars, hôtels ou restaurants qui ont l’habitude de diffuser des programmes sportifs, dans la limite de 300 spectateurs. Au-delà, l’organisateur devra obtenir une licence et acquitter de droits de diffusion auprès de CAA 11, l’agence marketing de l’UEFA.

Animation

Selon votre type d'établissement et le degré d'expérience que vous souhaitez installer pour votre clientèle, vous pouvez animer la soirée de manière soft ou plus bruyante.

À votre disposition, des petits quizz à poser sur les tables pour animer le jeu, la tournée offerte en cas de victoire, etc. Les jeux d'argent sont formellement interdits, mais rien n'empêche d'offrir le dessert ou la coupe de champagne. Si vous mettez ce type de dispositif en place, surtout faites le savoir à l'avance.

Les plus courageux pourront organiser des menus du jour adaptés, il peut être aussi judicieux de simplifier la carte les jours de pointe (un peu comme un menu Noël ou une St Valentin) surtout pour des quarts, demi ou finales et les jours de jeu de l'équipe nationale. Les plats à partager (tapas, assiettes charcuterie, desserts à la découpe, menus spéciaux) peuvent être de mise. Une cuisine sur le pouce permet aussi souvent d'augmenter les ventes de boissons. Tout ceci simplifiera le service et la cuisine qui seront bien distraits et à la fois surmenés ces jours là. Il est bon de faire attention au planning du personnel aussi.

Pour les villes qui accueillent les matchs

Dans une perspective de 3e mi-temps, les points de ventes des villes qui accueillent des matches doivent également avoir aussi une activité effective après 23 heures

Nicolas Nouchi, directeur général de CHD Expert

Comme la clientèle reste variée, une bonne option, si vous le pouvez, reste de découper en zones calmes et moins calmes l'établissement. Tout le monde ne veut pas forcément avoir les hurlements de ses voisins de table dans les oreilles… et tout le monde ne s'intéresse pas au foot.

Côté carte, n'oubliez pas de traduire vos menus ! La clientèle étrangère venant pour l'Euro 2016 en affluence y sera très sensible. Cela vous permettra aussi d'attirer cette clientèle. Si vous êtes prêts d'un lieu de match, comme à Saint-Etienne par exemple, vous savez quelle clientèle étrangère vous aurez. Il peut être une bonne idée d'ajuster votre carte en mettant l'accent sur des produits locaux.

Communiquez

Ce qui ne se sait pas n'existe pas ! Utilisez toutes les ressources à votre disposition pour communiquer sur internet régulièrement : mettez vos menus, jeux, animations en avant sur les réseaux sociaux tous les jours ! Soyez originaux et impactants dans vos messages car la concurrence sera rude. Photographiez vos essais de plats et desserts spéciaux et partagez les avant les jours de pointe et le jour même. Les clients doivent savoir ce qu'il y aura au menu avant de venir. Mieux, demandez leur ce qu'ils souhaitent avoir ! Faites deux ou trois propositions et mettez les au vote sur Facebook ou Twitter. Les fans de vos établissements seront ravis.

Attention toujours : ce n'est pas parce que le football est populaire que votre identité de marque doit en pâtir en tombant dans les clichés et les excès. Accordez-vous convenablement avec l'évènement.

Enfin de nombreux portails internet référencent les restaurants qui proposent des animations sur mesure. Par exemple ici à Lyon. De grands hôtels comme le Bristol ou l'Hotel du Collectionneur n'hésitent pas activer leurs relations presse pour faire part de leur intentions pendant cette période de matches. A plus petite échelle (et budgets) utilisez une communication locale (presse locale, annonces, portails locaux, etc.).

Stratégie alternative : l'anti-foot

Tout le monde n'est pas touché par l'évènement. Une partie de la population n'est pas intéressée du tout, voir réfractaire (saoulée, en mode overdose, etc.). Face à cela plusieurs stratégies peuvent être adoptées.

Vous pouvez commencer par avoir une communication rassurante : expliquer que le calme règnera chez vous ou que vous avez mis en place une organisation de salle adaptée aux différents types de clients.

Vous pouvez aussi — toujours en fonction de votre clientèle habituelle — décider d'avoir une politique de communication forte du type « le Foot on s'en Fout ».

La règle d'Or reste cependant toujours la même : faites le savoir et utiliser tous les médias à votre disposition pour faire valoir votre position. Une anti-com' reste de la com'.