Paroles de Snackeurs 2016: les attentes snacking 2.0 décryptées

PUBLIÉ
|  COMMENTAIRES
snacking 2.0.jpg

Food Service Vision est un cabinet d'études et de conseil spécialisé dans la consommation hors-domicile. La société s'associe au magazine France Snacking pour publier la troisième édition de son étude Paroles de Snackeurs. Les attentes des snackeurs et du snacking 2.O y sont décryptées autour des axes de l’offre, du digital et de la livraison.

Dans le cadre de cette étude, 500 snackeurs en France (au moins un repas snacking au cours des 3 derniers mois), ont été interrogés au mois de mai 2016.

L'offre

Grande nouveauté pour le snacking: les attentes des snackeurs tendent de plus en plus vers celles de la restauration à table. Les frontières entre les deux types de restauration deviennent de plus en plus floues. En effet, sur les sondés:

  • 83% sont intéressés par un repas sur le pouce « fait maison »
  • 79% souhaitent une offre avec plus de produits locaux
  • 82% ont pour critère de choix important le confort du lieu, l’ambiance et la possibilité de s’assoir

« Le niveau d’exigence des snackeurs s’est élevé depuis 2014 avec des critères qui se rapprochent de ceux de la restauration avec service à table comme les critères d’amabilité »

François Blouin – Dirigeant fondateur

Le digital

La révolution digitale a impacté de nombreux aspects de la vie des français et le snacking n’y a pas échappé ! En 2016:

  • 58% des snackeurs consultent les sites internets, pages Facebook et applications smartphone (portail de restaurants, sites d’avis, pages web des restaurants)
  • 7 snackeurs sur 10 souhaitent avoir un service de « click & collect » (précommande sur internet avec retrait en restaurant)

« Aujourd’hui plus que jamais, la présence digitale, la e-réputation et la gestion de son contenu web sont des éléments primordiaux pour se développer efficacement en snacking »

François Blouin – Dirigeant fondateur

La livraison

Après la révolution, la démocratisation. C’est la livraison de repas à domicile ou sur son lieu de travail qui a franchi en premier le pas avec TakeEatEasy ou Foodora par exemple. En France:

  • 1 snackeur sur 2 s’est fait livrer un repas au cours des 6 derniers mois
  • 41% considèrent la possibilité de se faire livrer comme un critère de choix prépondérant

« Lancé depuis moins d’un an, Deliveroo est déjà connu par 10% des snackeurs. Les nouveaux acteurs de la livraison sont à prendre sérieusement en compte dans le paysage français du snacking »

François Blouin – Dirigeant fondateur